Perzinsky_07_2

UNE ILE

Situé sur l’île de Porquerolles, la plus grande des trois îles d’Or, le Domaine Perzinsky est l’un des trois partenaires viticoles du Parc National de Port Cros, aidant à prévenir les incendies, à maintenir et restaurer le paysage et à gérer le capital de la biodiversité.

Dernier né sur la plus grande des îles d’Or, le domaine Perzinsky affiche une belle sérénité. Baptisé du nom de ses créateurs Cyrille et Alexis Perzinsky, ce domaine a commencé à produire pour la première fois en 1993.

UNE HISTOIRE

En 1986, Alexis Perzinsky découvre l’ile de Porquerolles. Suite à une rencontre fortuite avec le conservateur du Parc National, il se voit proposer des terres. Avec l’aide de son frère Cyrille alors maître de chais au Château Pibarnon ; ils décident naturellement de se lancer dans la création d’un vignoble sur l’ile. Le défrichage est encouragé par le Parc National ; la culture de la vigne reste le meilleur pare feux. La première parcelle de Mourvèdre est plantée le 15 février 1991; la première récolte voit le jour avec le millésime 1993. Aujourd’hui cette propriété a une surface de 10 hectares. Avec l’arrivée de leur beau frère Richard Auther en 2015, Alexis et Cyrille souhaitent redonner un nouvel élan à cette propriété en augmentant la surface du vignoble. Le résultat d’une réflexion globale tant viticole, œnologique que commerciale se met en place.

UN SOL

L’île est constituée par un socle silurien composé de phyllades. L’origine, très ancienne, confère aux terrains des caractères spécifiques. Absence d’éléments alcalino-terreux et richesse en oligoéléments par exemple. Cette formation ayant subi de très fortes pressions au cours du métamorphisme, son altération donne actuellement des éléments fins siliceux plutôt qu’argileux. Les sols développés sur ce support sont marqués par des facteurs spécifiques liés au relief et au terrain. En raison de l’absence de rivière, les phénomènes d’érosion et d’alluvion ont été très réduits au cours du quaternaire, aussi les dépôts en terrasses comparables à ceux de la vallée du Rhône et du Bordelais sont ici absents. Les sols sont de nature colluviale peu lessivés.

Plus simplement, nous avons la chance de vinifier des raisins issus de sols assez rares (vallée de la Moselle, Collioure, Andlau, Anjou et Priorat) intimement liés à la vigne et au vin. Le schiste est l’une des roches sédimentaires à l’aspect feuilleté les plus anciennes sur terre. C’est en quelque sorte un sol qui a été cuit comme un mille feuilles à haute pression dans les profondeurs de la croûte terrestre. Le schiste permet aux racines de pénétrer en profondeur, ce qui accroît la surface de contact entre la plante et son substrat et la rends moins sensible au manque d’eau.
La maturité des raisins est plus lente. Les vendanges au Domaine PERZINSKY commencent toujours une semaine après le continent. Les schistes favorisent aussi la finesse des arômes et amènent de la complexité au vin.

UN CLIMAT

L’atmosphère et son climat. C’est étonnant que dans la partie la plus méridionale du vignoble français on ait des conditions presque septentrionales. Nous sommes sur un immense bateau et l’influence de cette masse d’eau tempère le climat en rabotant les extrêmes. Les températures moyennes sont de 15,3°C avec un minimum de 6,5°C et un maximum de 26,7°C. L’insularité apporte au domaine Perzinsky une température avec une amplitude thermique faible durant l’année. Cette situation particulière se caractérise par un hiver très doux et un été frais. La végétation dans son ensemble supporte bien la sécheresse estivale.

Les précipitations sont faibles, de l’ordre de 650 mm de pluie sur 70 jours par an. La période la plus humide est située entre le 15 octobre et la fin février. Le mistral est un autre composant qui agit largement sur les vignes du Domaine Perzinsky. Véritable remède, le Mistral lutte contre les maladies cryptogamiques, sèche les raisins et favorise la maturation en septembre.

UNE PASSION

La vinification et l’élevage :
Alexis et Cyrille Perzinsky apportent à l’élaboration de leurs vins tout leur savoir-faire et leur expérience obtenue dans les vignobles de Bourgogne et de Bandol. La vinification est classique. Les grappes subissent un éraflage total. Les rosés de “presse” sont élaborés à froid sous contrôle des températures. Les rouges quant à eux sont obtenus après une macération de 15 jours et sont élevés en barrique. Les vignes sont toutes palissées, mais les vendanges sont effectuées manuellement en caissettes .

UNE FAMILLE

Ces deux frères d’ascendance russe se sont installés là à la fin des années 80.
Elle immigre en France via la Tunisie et s’installe en Bourgogne.
Beaucoup plus tard, les frères Cyrille et Alexis, de la troisième génération, entreprennent des études au lycée viticole de Beaune (Côte d’Or).
Celles-ci achevées, après avoir patiemment et savamment appris leur métier de vigneron auprès des maîtres Beaunois et Murisaltiens, ils vont être aspirés dans le couloir rhodanien.
Par la suite ils vont être poussés par le souffle du mistral jusqu’à la mer; ils découvrent Bandol où ils par achèvent leur formation.